Comme vous le savez, dans quelques jours je vais de nouveau être tata ! Une petite fille, qu’on appelle encore « le bébé » ! La faute à ses parents qui traînent à se mettre d’accord et à surligner définitivement l’un des prénoms mentionnés sur leurs listes respectives.

Du coup, je me suis rendue compte que je ne vous avais jamais parlé du prénom de Mamajolie. Parce que Mamajolie évidemment n’est pas son vrai prénom n’est-ce-pas ! Je l’utilise en surnom, sur le blog et les réseaux sociaux mais si un jour vous la croisez dans la rue, criez « Mamajolie » vous verrez elle se reconnaîtra !

Avec l’Homme on a du se mettre d’accord sur le prénom aux alentours de mon 7ème mois de grossesse.

Certaines ont un coup de cœur depuis toujours pour un prénom. Avant même la naissance, voire la conception de leur enfant, elles savent déjà comment elles l’appelleront.

Ça n’a pas été le cas ici.

J’ai donc fait comme beaucoup. J’ai cherché sur mon pote google et les sites internet de plus en plus nombreux sur le sujet, le fameux prénom coup de cœur. Et j’ai lu et relu les centaines de lignes joliment classées par ordre alphabétique a t’en filer une migraine.

Dès qu’un prénom m’interpellait, je le proposais à haute voix à l’Homme. Quelle erreur !

Ne jamais-jamais-jamais faire ça ! « Celui-ci t’en penses quoi ? NON – Ça c’est joli ? NON, Alors celui là c’est court et simple ? BOF NON ».

J’ai fini par croire qu’on allait appeler notre fille « NON » !

Changement de technique j’ai fait ma liste dans mon coin, pas sur un papier mais en super maman 2.0 sur l’appli « NOTES » de mon portable comme ça à la moindre idée, j’avais ma liste à portée de main.

Mamajolie c’est la mixité avec des origines Bretonne, Auvergnate et Tunisienne.

Mon homme est musulman avec un prénom musulman. Et c’est donc vers un prénom fille musulman qu’on se dirigeait. Là aussi les sites internet spécialisés pullulent ! J’ai donc crée ma liste sur la base d’un prénom court, musulman, facile à prononcer, doux et qui pouvait aller aussi bien à une petite fille qu’une adulte.

J’en ai soumis 5 à l’Homme dont 1 qui correspondait moins aux critères mais que j’aimais bien pour sa douceur : EMMA.

Et c’est finalement celui-ci que nous avons gardé.

Mamajolie c’est donc Emma dans la vraie vie.

On s’est mis d’accord, l’avons annoncé et ce n’est que plus tard que j’ai découvert que c’était l’un des prénoms les plus donnés en France mais aussi dans certains pays Européens. Trop tard, on l’aime, on le garde !

Mais je sais à quel point la Tunisie est chère à mon Homme, à quel point elle lui fait penser à son papa parti trop tôt.

Emma c’était acté mais je savais qu’il manquait quelque chose. Il manquait à ma fille une autre partie d’elle, de ses origines.

Alors je suis partie à la recherche d’un second prénom. Parce que je trouve la mixité belle et que pour bien la vivre, il ne faut pas renier ses origines.

Je n’ai même pas eu à remettre le nez dans ma liste. Un flash : SELMA.

Il était tout trouvé ! Selma c’est ainsi qu’on m’appelle en Tunisie car comment vous dire … Solène c’est juste imprononçable pour une partie de la famille là bas !

Du coup, ce sera Emma en premier prénom et Selma en second prénom.

La France et la Tunisie. Elle quoi !

Mamajolie a déjà été en Tunisie. Il y a environ 1an lors d’une discussion, nous en sommes venus à lui parler de son prénom, de ses prénoms.

Vers 3ans, elle a alors découvert son 2ème prénom.

Depuis elle se l’est complètement approprié. C’est assez étonnant mais depuis 1an environ lorsqu’on lui demande comment elle s’appelle elle répond naturellement « Emma Selma ». Il m’arrive parfois de lui rappeler que son prénom c’est surtout Emma mais rien n’à faire, elle ne veut pas, elle veut garder les 2. Et puis dans la vie, il y a parfois de sacrées coïncidences. Depuis la rentrée, elle s’est liée d’amitié avec une petite fille de Grande Section qui s’appelle SELMA mais surtout Emma en second prénom aussi !  Étonnant cette similitude inversée ! Forcément quand on est petite ça crée des liens !

1er prénom validé ! 2ème prénom validé ! Affaire classée !

Ça c’était sans compter mes insomnies du 9ème mois. Quoi … c’est pas de notre faute… On serait carrément moins chiante aussi si on arrivait à dormir !

C’est donc posée la question du nom de famille !

Et oui quand t’es pas mariée… c’est ça de vivre dans le pêché !

Aucun doute sur le fait de donner le nom de famille de papa mais est-ce-que je rajoute le mien ?

2 prénoms, 2 noms de famille… Gros doute… Je me suis dis qu’à chaque fois qu’elle irait voter, elle me regarderait peut-être de travers avec ses prénoms et noms à rallonge !

Mais en même temps j’avais peur de me sentir un peu exclue moi aussi de cette famille…

Le bidon au bord de l’explosion, j’ai lâché prise… ce sera uniquement le nom de famille de papa.

Avec la crèche puis l’école, j’ai finalement pris l’habitude qu’on zappe mon vrai nom de famille pour m’appeler Madame xxxx comme Mamajolie et l’Homme.

D’ailleurs, je partage avec vous une petite information que j’ai eue plus tard, si tu n’es pas mariée et que tu ne donnes pas ton nom de famille à ton 1er enfant, tes autres enfants ne pourront pas l’avoir non plus. C’est une décision à prendre dès le 1er.

Du coup, tu m’épouses quand Chéri ?

Et vous racontez moi, qui a choisi le prénom ? Comment ? Un seul ou plusieurs prénoms ?  Un seul ou deux noms de famille ? J’ai hâte de vous lire…

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Tu peux me suivre « Maman a aussi un prénom » si tu le souhaites sur :

Facebook et Instagram (te reste plus qu’à cliquer dessus).

Un commentaire laissé ici sur le Blog fait toujours super plaisir ! ♥

 

6 comments on “Le choix du prénom…”

  1. J’avais plein de prénom qui me plaisait, mais pas forcément au papa. On avait fait le choix que si c’était un garçon c’était lui qui choisissait le prénom et si c’était une fille c’était moi.
    Je voulais un prénom peu commun, court et sans possibilité de le raccourcir.
    J’étais partie sur Solweig, mais a force de le prononcé on bloquait sur le ‘gue » et monsieur ayant le nom de famille le plus répandu en France, et qu’un DJ à son nom et prénom identique enfin inversé….
    Du coup, un jour je devais être à mon 7ème mois, et je dis à mon chéri et si on l’appelait Izia ? et là comme une évidence pour nous deux !!!
    Par contre, on a pas pensé à mettre un deuxième prénom 🙁 et concernant le nom de famille, au départ ce n’était que le nom de papa mais finalement on a mis nos deux noms car nous aussi on vit dans le péché.
    Depuis la crèche, pas une seule petite fille du même prénom, mais on en a croisé quelques unes, mais ce la reste relativement rare.

  2. Pour mon grand, c’était pour moi quasi une évidence. Vu que nous ne savions pas le sexe du bébé, nous avons dû choisir deux prénoms. Pour le prénom fille ça a été assez long, mais nous sommes tombé d’accord sur un : Oriane (finalement jamais utilisé) et en deuxième prénom, ça aurait été Thaïs (une super amie, sans qui je n’aurais jamais rencontré le papa). Pour le prénom garçon, j’avais un prénom en tête depuis le collège, sorti d’un dessin animé, mais à la base d’une ancienne histoire : Tristan.
    Par contre, il a fallu le faire accepter au papa, qui n’avait pas grand chose contre, mais qui n’avait pas envie « de ne pas avoir le choix » ^^. Et il a trouvé son prénom coup de cœur, auquel je n’accrochais pas plus que ça : Daniel. Alors au final, mon grand a ses deux prénoms coups de cœur de chacun, Tristan Daniel.
    Pour mon deuxième, c’était un peu plus compliqué, j’avais besoin de me projeter tôt dans ce bébé, peur d’être déçue s’il s’agissait d’un 2ème ptit gars. Nous avons réfléchi donc assez tôt au prénom de ce deuxième bébé. Et il y en a un que nous avions déjà évoqué pour n°1, mais sans le garder, qui a ressurgi, que ça soit pour une fille ou pour un garçon : Johan(ne). Doux, qui allait bien avec le prénom de son ainé. Et finalement, ça a été un 2ème ptit loulou (nous avons su le sexe avant la naissance, et j’ai pu prendre le temps dont j’avais besoin pour me projeter avec ce 2ème ptit gars). Il a juste fallu se mettre d’accord pour l’orthographe ^^ monsieur voulait Johann et moi Johan… l’argument principal a été de privilégié une orthographe plus « française » pour éviter d’être prononcé Yohan. En deuxième prénom, nous avons choisi Victor, sur notre liste, et qui accessoirement pour moi, constitue un clin d’œil à un grand monsieur que j’admire, Tim Burton 🙂
    Côté nom de famille, bien que mon chéri ait un nom assez courant en France, nous avons préféré n’en garder qu’un, pour éviter le nom à rallonge, qui souvent est raccourci au premier dans la pratique. Mais les prénoms ont été choisi aussi, pour qu’ils n’aient pas trop d’homonymes et pas d’homonymes « marquants » (genre déporté, assassin,… ), pour ne pas avoir un nom à histoire tragique.

  3. Nous aussi c’est mixité alors notre premier a un prénom breton et les prénoms des papy en second. Et le dernier a un prénom hollandais (l’histoire est dans un article de mon blog) et le prénom du papy de mon homme. Ils ont aussi le nom de mon homme mais pas moi…

  4. Nous, pour le second, on a trouvé à la fin du 8ème mois…une vrai galère, on n’était d’accord sur rien ! Et puis finalement on s’est dit, au même moment « ah oui c’est pas mal » sur un prénom, on s’est dit STOP ! Ce sera celui-là. Petit dernier s’appelle Soren (on a hésite à mettre le O barré, comme ça se fait dans les pays scandinaves, mais avec les administrations françaises, il aurait été embêté). Comme 2ème et 3 ème prénoms, on a choisi justement les prénoms que chacun avait choisi, et pour lesquels l’autre n’était pas d’accord haha

  5. Pour le choix du prénom, on a fait une liste chacun de notre côté et on est tombe d’accord sur Gabriel. Alors oui, c’est un prénom très donné mais on adorait ce prénom tous les deux donc tant pis, on n’allait pas changer pour la société. 😊
    On lui a donné un second et reoisietr prénom en rapport avec son parrain et sa marraine. Nous ne sommes pas mariés mais vu que le prénom du papa est composé, on a mis que le sien pour lui faciliter la vie. Du coup, j’attends ma demande en mariage. 😂

  6. Pour notre première c’est venu du Papa. Il avait eu énorme coup de coeur pour Ilyana en l’entendant dans un film qu’on adore tous les deux et j’ai trouvé ça très beau donc on a été d’accord avant même que je tombe enceinte. Pour ses autres prénoms on a mit ceux de ma mère et de ma belle-mère.

    Pour notre deuxième moi j’avais craqué sur Néva depuis bien longtemps mais lui n’était pas très sur. Il aimait beaucoup Isalys mais moi beaucoup moins. Finalement on a choisi Néva et quand on a su que c’était une fille c’est même lui qui l’a appelée par son prénom en premier, tout naturellement. Pour ses autres prénoms elle a hérité de ceux de ma grand-mère maternelle et de la grand-mère paternelle de mon mari.

    Pour le nom étant mariés la question ne s’est pas posée mais n’étant pas super bien accueillie dans la famille de mon mari j’avoue que je regrette un peu qu’elles aient pas mon nom de jeune fille aussi … mais trop tard! Lol

Nhésite pas à me laisser un petit commentaire ici, j'adore ça :