Ce matin où sans raison, elle s’est mise à boiter ….

La mésaventure de Mamajolie

Il y a quelques semaines, un samedi matin ordinaire, Mamajolie se réveille en douceur puis arrive dans le salon.

Une nuit paisible, une Mamajolie qui semble en pleine forme.

Et pourtant, il n’aura fallu que quelques minutes à son papa pour détecter un souci chez sa fille.

Une démarche inhabituelle qui l’interpelle tout de suite.

On fait défiler Mamajolie dans le salon d’un bout à l’autre de la pièce. Encore et encore…

Et en effet, ce n’est pas immédiatement flagrant mais nous constatons bien un souci.

Sa jambe ? Son genou ? Son pied ?

Maman a aussi un prénom

Difficile à déterminer. D’autant qu’à même pas 3 ans, Mamajolie a encore du mal à situer précisément une potentielle douleur.

Nous la questionnons, peut être une chute la veille à la crèche ? As-tu mal ? Tu es gênée en marchant ?

Il suffit de poser des questions pour obtenir des réponses parfois tout droit sorties de son imagination.

Nous décidons donc de la laisser tranquille et de l’observer discrètement.

Elle ne se plaint de rien. Arrive malgré tout à s’allonger, s’assoir, marcher et peut même s’accroupir…

Mais il y a bien quelque chose qui semble comme bloquer sa jambe droite et engendrer une boiterie.

 

L’après midi, la descente de nos 3 étages sans ascenseur sera révélatrice, elle a du mal et prend son temps.

Comme toujours, il faut que les pépins de santé arrivent… Le week-end !! Va savoir pourquoi…

Direction les Urgences Pédiatriques.

Le ton est donné. A l’entrée, des grandes banderoles affichent « personnel en grève » !!! Et même si en tant que patient, il est forcément désagréable d’attendre des heures, je compatis de tout cœur avec ces salariés au métier bien difficile qui souhaitent juste exercer dans de bonnes conditions… Pour nous les patients avant tout.

C’est sans surprise que nous avons passé de très très longues heures dans cette salle d’attente surchauffée. Tenant compagnie à des enfants plus blancs que blanche neige touchés par l’épidémie de gastro et des touts-petits bébés avec des gènes respiratoires importantes.

Le cas de notre petite « boiteuse » souriante n’était forcément pas le cas prioritaire.

Maman a aussi un prénom

Le Médecin nous reçoit enfin mais se questionne sur notre venue. La boiterie n’est pas choquante, pas comparable avec une cassure ou une fêlure par exemple.

Il la fait marcher dans les couloirs, puis courir… Jambe droite ? nous dit-il.

Yes – Bravo Doc !

Verdict, il voit bien lui aussi une anomalie côté droit.

Nous ne sommes donc pas des parents paranos, surprotecteurs, qui rêvaient de passer 6h un samedi aux urgences.

Un bilan sanguin est demandé. Retour du labo : Taux des plaquettes trop bas. Signe d’un virus ou d’une infection.

Direction le shooting photos, Mamajolie doit dans la foulée en urgence passer une IRM mais aussi une échographie de la hanche. Courageuse et sage comme une image, elle a assuré ! ça c’est ma fille !! 😜

Au fil des examens, les maladies graves sont écartées mais nous devons surveiller l’évolution de Mamajolie et l’on nous demande de revenir lundi.

Lundi matin (l’empereur, sa femme et le petit prince sont venus… euh je me perds là…) pas de boulot, nous voilà de retour à l’hôpital.

Re-bilan sanguin pour faire un point sur le virus détecté samedi. Taux des plaquettes redevenus presque à la normale.

Nous pouvons rentrer à la maison mais il nous est donc demandé de prendre RDV avec un orthopédiste très rapidement. Et là… c’est un vrai combat ! qui nous aura valu de nombreux appels. Quelle galère pour obtenir un rendez-vous « urgent » chez un spécialiste !

La chance que nous avons eue c’est que nous sommes tombés sur une orthopédiste géniale et spécialisée dans les enfants (80 € la consult’). Elle a examiné Mamajolie et le verdict est tombé :

 Rhume de la Hanche

C’est la 1ère fois que j’entendais parler de cette maladie !

Elle touche les enfants et essentiellement les garçons qui représentent les 3/4 des cas.

En général, cette maladie se déclenche entre 3 et 10 ans. Mamajolie n’avait pas encore 3 ans et fait donc partie des rares cas de fille.

C’est une maladie Bégnine. Le rhume de la hanche fait suite à une infection ou petit virus que le corps de l’enfant a eu du mal à combattre (type rhume, gastro, angine…) créant une petite poche de liquide inflammatoire dans l’articulation, en l’occurrence la hanche.

La poche formée peut-être plus ou moins grosse en fonction des cas, n’est pas vraiment douloureuse pour l’enfant mais extrêmement gênante d’où le fait que du jour au lendemain, Mamajolie s’est mise à boiter.

Il lui a donc été prescrit des anti-douleurs, beaucoup de repos et tout est rentré dans l’ordre en 15 jours (cela peut parfois prendre 1 mois).

Et nous avons enfin retrouvé notre Mamajolie et sa démarche de star !!

Cette mésaventure m’a fait découvrir cette maladie peu connue et en tant que maman, j’ai pensé qu’il était intéressant de partager aussi avec vous ce retour d’expérience.

Si vous constatez une boiterie chez votre enfant du jour au lendemain, il est important de faire comme nous et de consulter un médecin dans la journée.

Vous connaissiez ou aviez déjà entendu parler

du rhume de la hanche vous ?

14 réflexions sur “Ce matin où sans raison, elle s’est mise à boiter ….”

  1. Oui je connais mais parce que mon médecin a demander à mon mari s’il en avait fait petit.. Pour surveiller justement mes fils… Voili mais merci de avoir partager cette maladie peu connue

  2. Et bah… vous avez du avoir peur quand meme!
    Pas si grave heureusement mais on se demande toujours ce qui peut se passer chez nos petits bouts d’amour

  3. Je connais bien pour en avoir souffert toute mon enfance. Ma fille en a eu trois et elle n’a que deux ans et demi. Dès souvenirs que j’en ai c’est quand même assez douloureux. Et ca peu durer plus longtemps si c’est mal soigné! Bisous à mamajolie en espérant que ça ne revienne pas l’embêter!

  4. Bonjour je connaissais je m y attendais j ai une copine dont sa fille a ete atteinte tres petite vers les 15 mois elle a plus marche du jour au lendemain impressionnant c edt une maladie que je connaissais aussi car je suis auxiliaire de puericulture

  5. Moi je connaissais, par contre ca m’intéresse faut-il vraiment consulter dans la journée ? Si par exemple on s’en aperçoit un dimanche ? On vous l’a dit ? C’est important de traiter rapidement ?
    Merci d’avance pour vos réponses ?

  6. Gaelle Trempont

    Oulalala je connais pas du tout et j’aurai réagi pareillement…. direction les urgences… merci d’avoir partager ton histoire car au moins on reste vigilant et si ca doit arriver on sera pas surpris du nom…. quand même rhume de la hanche …. je me demande si j’aurai pas regarder de travers …genre il se fout de moi la …. lol

  7. Merci pour cette info, non je ne connaissais pas. Très utile car me voilà préparée au cas où. Super blog où les thèmes sont diverses et variés. Bravo et gros bisous à mamajolie.

  8. Entendu parler depuis peut car deux cas se son déclaré dans la classe de ma fille actuellement en cp. Et les deux des garçons.
    Mais tu as bien réagis j’aurais fait à même chose.

  9. Mon second est le roi du rhume de hanche ou une semaine sur le canapé avec maman qui lui apporte tout ce qu’il veut … Je hais cette maladie !
    Dernièrement mon grand a boité, mais là c’est le talon, une question de croissance de tendon qui ne va pas assez vite, une mois sans port et ouf c’est passé !

  10. lacoste violetta

    Bonsoir, c’est une vraie découverte pour moi cette maladie !
    Je connais la maladie de Severs car mon grand de 9 ans en ait atteint (maladie de croissance qui fait que l’enfant se met aussi à boiter mais à plus pouvoir poser le pieds par terre).
    Je reste du coup attentive pour mon petitout de 3 ans. Merci . Bonne soirée.

Nhésite pas à me laisser un petit commentaire ici, j'adore ça :

%d blogueurs aiment cette page :