Je me suis formée aux gestes de 1ers secours (SST)

Chaque année au boulot, il m’est demandé quelle formation je souhaiterais suivre… Chaque année je réponds la même chose…

3 ans que je demande à passer la formation « Sauveteur Secouriste du Travail » aussi appelée formation SST.

Mes fonctions font que j’en ai organisé des dizaines et bizarrement je n’ai pourtant jamais réussi à y participer.

Cette année, j’ai donc tout bonnement décidé de rajouter mon nom sur la liste ! Comme on dit, dans la vie on n’est jamais mieux servie que par soit même !!

Un minimum de 4 personnes étant nécessaire pour l’INRS, j’ai trouvé que je faisais une parfaite 4ème personne 😉.

Pourquoi je voulais suivre cette formation ?

C’est un mercredi soir en regardant Grey’s Anatomy et ses docteurs sexys que …

Mais nooooon, la blague !!! La raison est bien plus réaliste … Elle se résume en 2 mots :

La vie – Ma fille

Par chance, je n’ai été confrontée qu’une fois à une situation de crise suite à un malaise de Monsieur avec pompiers, sang et tout et tout…

Je sais qu’un accident peut vite arriver, n’importe où et à n’importe quel moment.

En participant à cette formation, je souhaitais tout simplement ne pas me sentir complètement démunie si un jour … si un jour quelqu’un avait besoin de moi.

La formation SST s’est déroulée sur 2 jours « intenses ». Résultat 5 pages recto-verso de notes !

Les sujets abordés sont aussi variés que le type d’accident possible.

Plaies ouvertes, plaies internes, membre sectionné, fractures, AVC, perte de connaissance, crise d’épilepsie, étouffement partiel et total, brûlures internes et externes, ingurgitation de produits toxiques et même… La « bobologie » celle à laquelle toutes les mamans sont confrontées au quotidien et que nous arrivons assez bien à gérer avec un pansement et un bisou magique !

2ème jour réservé à la pratique.

Je suis donc dorénavant capable de positionner une personne en PLS – Position Latérale de Sécurité. Malade sur le dos, on positionne son bras le plus proche de nous en position pliée à 90%, puis on glisse son autre main sous sa joue, on plie sa jambe opposée à nous et on bascule la victime vers nous.

Cette position permet de mettre le malade en sécurité et lui éviter gênes respiratoires et risque d’étouffement avec sa langue.

Cas concret, la formatrice a sorti les mannequins : un adulte et un bébé. Nos regards en disaient longs, c’est sûrement la que les choses se sont corsées pour nous tous. Difficile de ne pas faire le rapprochement avec nos enfants.

Formation SST

J’ai donc appris à faire un massage cardiaque sur un bébé qui s’effectue avec 2 doigts seulement, sur un enfant qui se fait avec une main et sur un adulte qui nécessite l’utilisation des 2 mains.

J’ai aussi appris à utiliser un défibrillateur. Je suis admirative face à cette magnifique invention !!!! Comment l’activer, comment positionner les 2 patchs sur la poitrine…

Je me suis mise à genou au sol à côté de mon mannequin et j’ai massé sous les ordres du défibrillateur : massez – massez – massez – massez – massez … 2 minutes qui paraissent… interminables.

Formation SST

Un rythme soutenu et très physique, bras tendus pour donner un maximum de force à notre geste. Je suis restée scotchée quand la formatrice nous a précisé que le message cardiaque pouvait casser quelques cotes.

Le défibrillateur m’alerte reprendre le relais, un vrai soulagement !!!!

C’est lui qui s’assure de la reprise ou non du cœur, puis me redonne l’ordre de massez – massez – massez … 100 compressions par minute. Ces gestes sont loin d’être anodins, ces ordres ont raisonné plusieurs jours dans ma tête.

C’est l’avantage de cette formation, une partie intéressante de théorie mais aussi une grosse partie de pratique largement indispensable.

Est arrivée l’heure des jeux de rôle chacun notre tour avec une fausse plaie ouverte au bras pour moi. De quoi tester mon collègue sur un cas d’urgence.

Formation SST

Devenir SST ne signifie absolument pas devenir Médecin. C’est effectuer les bons gestes, éviter les sur-accidents impliquant des personnes supplémentaires, c’est aussi détecter quand intervenir ou ne pas intervenir, c’est savoir également se protéger soi-même et surtout prévenir.

C’est pour cela qu’au programme, nous avons aussi eu un petit rappel sur les différents numéros d’urgence à composer (18 ou 15 ou 115 ou 3624) et surtout quand les composer en fonction des différents cas.

D’ailleurs le saviez vous ?

Très bientôt nous composerons tous le 112 (déjà en fonction) qui deviendra le seul et unique numéro d’urgence pour tous les européens.

Formation SST

A l’issue de cette formation, je suis aussi passée à la pharmacie pour mieux m’équiper.

Je suis sortie de ces 2 jours la tête pleine d’infos, je dirai même sur le coup prête à intervenir. Et puis les jours sont passés, j’ai toujours les infos dans ma petite tête mais je sais que ma journée de recyclage dans 3 ans ne sera pas du luxe.

Je l’ai attendue 3 ans mais qu’est ce que je suis contente de l’avoir enfin suivie cette formation !!!!

Consacrer 2 jours de sa vie, pour peut être un jour sauver une vie !

Pour ceux et celles qui le sentent car soyons clairs, nous ne sommes pas tous attirés par cette formation, n’hésitez pas à la demander au travail. Vous pouvez aussi vous inscrire auprès de la Croix-Rouge.

Petit QUIZZ rapide (je donnerai les réponses en commentaire):

– Pourquoi la couverture de survie à t’elle 2 couleurs ?

– Si une personne se coupe un doigt, comment réagir pour conserver le membre jusqu’à l’arrivée des secours ?

– si une personne fait une crise d’épilepsie dois-je la sécuriser en lui maintenant la tête ? Et le corps ?

4 Comments on Je me suis formée aux gestes de Premiers Secours (Formation SST)

  1. Bravo !
    Moi je l’ai fait il y a super longtemps et même si il me faudrait un rappel je me souviens de certains mouvements et les 1ers secourts des bébés m’avaient marqués. D ailleurs ces formations devraient etre obligatoire pour tous !
    Reponse quiz :
    – 2 faces car une pour la chaleur l aitre réfléchissante
    – Mettre le doigt dans de la glace
    – ne pas la toucher mais mettre une cuillère je crois par dans la bouche pour éviter l étouffement

  2. Bonjour, Merci pour votre article, c’est bien d’avoir pu faire cette formation! je trouve même qu’elle devrait être proposée à tous!!! car comme vous le dites un accident peut arriver à n’importe qui n’importe quand n’importe où et j’ai envie d’ajouter qu’actuellement avec toute la folie du monde… nous pourrions tous demain être amenés à « sauver » quelqu’un ou pour le moins ne pas aggraver sa situation 🙁
    Bonne fin de journée 😉

  3. J’adore la tournure de ton article et les 3 dernières questions qui te font juste prendre conscience que tu ne saurais pas réagir alors que peut être tu pensais l’inverse !
    Une bonne piqure de rappel !
    J’espère pouvoir le faire cette année de mon côté.

Nhésite pas à me laisser un petit commentaire ici, j'adore ça :