Catégorie : « Humour » : on décompresse et décomplexe

Un soir à la crèche (le debriefing) – ACTE 2 – LE SOIR

Avant de commencer :

Si tu n’as pas encore lu l’ ACTE 1 dans lequel je te parlais du fameux debriefing du matin à la crèche, je t’invite à cliquer ICI avant de lire la suite !

C’est bon ? tout le monde est à jour ??

Donc c’est parti pour l’Acte 2 – Un soir à la crèche (le debriefing)

Ce matin, tu as déposé ton enfant à la crèche, c’était un jour difficile et la séparation a été douloureuse. C’est le cœur meurtri que tu as pris la direction du travail, repensant à ton chouchou tout rouge, pleurant à chaudes larmes derrière la porte vitrée de la section.

Telle wonderwoman, tu t’es surpassée, tu as attrapé d’une main ta cape et fait un demi-tour sur toi-même sans pleurer, ni y retourner !

Tu as pris sur toi mais tu n’as quand même pas pu t’empêcher de regarder quelques photos de lui sur ton téléphone portable au cours de la journée.

Il est l’heure !

Tu quittes le bureau, croise ton chef qui forcément veut te parler 5 min d’un dossier et tu te dis au fond de toi « dépêche, dépêche, dépêche bon sang » parce que oui 5 minutes pour lui c’est rien mais pour toi c’est 5 minutes de retard.

5 minutes de retard c’est zapper la pause pipi avant de partir, ne pas dire au revoir aux collègues, doubler un maximum de voitures sur le trajet, te mettre en « warning » devant la crèche et courir (avec le smile toujours au cas où tu croiserais d’autres parents).

Et là, tu arrives enfin devant l’incontournable écran !! Plus communément appelé « la pointeuse des parents » ! Tu regardes l’heure, ton cœur palpite, le temps de faire le code et l’horloge passe à 18h01 !!  Tu cries intérieurement « Aaaaaaaaaaaaaaaaah ». T’as réussi à rattraper 4 minutes mais noooooooon à 1 minute près, biiim tu payeras ton heure supplémentaire !!

Pas grave, tu es tellement contente d’ ENFIN le retrouver !

Tu ouvres la porte et dit un petit « coucou ».

Il te regarde, te fais un léger sourire, se retourne et continue de jouer.

C’est là que TOUS ses copains lui disent « Oh y a ta maman », ils sont contents, ils viennent TOUS te voir…. Sauf lui…

Forcément, je t’ai dis la crèche c’est le Paradis pour lui !

Il s’est éclaté, a fait des activités, a chanté des chansons, a écouté des histoires…

Il a fait tout un tas de choses qui parfois même te rendent jalouse quand tu les compares à ta journée (merdique) au boulot !

Si tu es très attentive, tu constateras en fonction de la personne qui t’accueille le soir, que le debriefing de la journée est amené différemment d’une personne à l’autre.

Oui Oui, tu as la dame blonde qui commence toujours par les petits points négatifs de la journée pour finir sur le positif, tu as la brune qui elle adore ton enfant donc ne t’en dit (pratiquement) que du bien, tu as la plus âgée qui est souvent celle qui relativise le plus et tu as la dame châtain qui elle est plutôt expéditive : il ou elle a bien mangé, bien dormi, bien goûté ! Au moins avec elle, si t’es pressée de rentrer à la maison, t’es tranquille.

PS : ne pas tenir compte des couleurs de cheveux mentionnées, of course ça peut changer d’une crèche à l’autre 🙂

Et puis, il y a ces périodes où le debriefing du soir devient ta hantise !

crèche texte humour
La Crèche VS Les Parents

Ces périodes où quand tu mets un pied dans la section, tu te demandes avec angoisse si la journée a été bonne ou pas ?

Car oui dans son petit paradis, ton enfant est comme chez lui, donc comme chez toi !

Il y a des périodes calmes et d’autres où il est surexcité.

Depuis quelque temps, chez nous on est dans une période calme car Mamajolie grandit mais on a connu depuis son entrée en crèche, des soirs où les transmissions étaient aussi douloureuses que la séparation du matin !

On t’annoncera alors qu’il a mordu, tapé ou sacrilège… pas écouté les adultes.

Une petite gêne s’installera en toi, ton regard tendre changera et des questions tu te poseras.

Car oui mine de rien, ce debriefing du soir n’est pas anodin. C’est le court résumé de toute sa journée SANS TOI, comment ne pas le prendre à cœur ?

A la crèche, il y a une règle d’or ! Tu ne sauras point : qui l’a mordu / ou qui il a mordu.

C’est carrément classé secret défense de crèche ! Imagine toi une sortie de crèche « Votre fils est un mordeur » « Ah oui ! ben votre fille est une sale petite pinceuse » !!

Le silence est d’or … C’est la règle … C’est la règle jusqu’à ce que les enfants se mettent à parler !! Parce qu’à partir de ce moment là, c’est le drame !!

Ils n’hésitent plus à balancer en public !

Une joue en sang, la mère qui arrive …

Suis ce conseil de mère aguerrie : tu te recroquevilles rapidement et tu te planques discrètement derrière un jouet, un coussin ou encore mieux l’auxiliaire.

Pour le moment, tu es la seule à savoir que c’est le tien le coupable. Avec un peu de chance, ce soir, il ne sera pas démasqué !

Et puis, tu chercheras partout le doudou et la tétine, lui demanderas 5 fois de sortir du parcours moteur, 3 fois de dire au revoir, 7 fois de mettre ses chaussures, 4 fois d’enfiler son manteau…

L’avantage : Cela t’aura laissé le temps d’entendre le debriefing suivant et de te rendre compte que le RDV chez un pédopsychiatre réputé n’est finalement peut-être pas utile, ton enfant est comme le suivant …

Un enfant tout simplement … 

Un matin à la crèche (le débriefing) ! Acte 1 – LE MATIN !

Acte 1 : Un matin à la crèche (debriefing)

Avoir un enfant à la crèche franchement c’est le top ! Surtout quand t’as la chance d’avoir une crèche comme celle de Mamajolie.

Le paradis pour toi c’est un transat, du soleil, du silence, le sable chaud, la mer, le tout accompagné d’un petit cocktail multicolore !

Mais pour les enfants le paradis c’est la crèche !!

Le sable blanc est remplacé par des tapis antichute, ton transat par un parcours moteur, ton silence par des cris, des chants voire des pleurs et ton cocktail par des légumes frais et un gouter équilibré. Voilà, voilà, c’est presque tout pareil mais sans la mer !!

image

Tu le déposes le matin sur son territoire, celui qu’il s’est approprié mais surtout qu’il doit partager aussi avec les autres.

Tous les matins, tu programmeras donc dans ton petit planning entre 5 et 10 minutes pour faire le fameux débriefing du matin.

Attention, plusieurs éléments indépendants de ta volonté peuvent faire capoter tout ton timing !

Devront donc être pris en considération : son humeur évidemment, la galère pour trouver une place devant, le doudou oublié, la lutte acharnée pour faire rentrer la flutain de poussette dans le local plus bondé que le métro, la grosse commission qu’il t’aura fait en cadeau sur le trajet, le calin x 5 avant de partir et….. le lundi ! oui le lundi c’est la PIRE des journées ! C’est tout le week-end à raconter et une séparation potentiellement plus dure.

Sans oublier…. la file d’attente !! Oui oui oui tout pareil que dans les magasins. Va savoir pourquoi mais il arrive que certains matins, nous arrivons TOUS en même temps ?!? Et va savoir pourquoi ces matins là, nous avons tous à peu près la même tête dans le gaz !

Le code du bon parent sanctionne fortement toute personne qui tenterait d’une manière quelqu’elle soit de doubler le matin, c’est in-ter-dit ! Tu attendras donc sagement ton tour, 1er parent arrivé-1er servi. Dans le cas où tu observerais plus de 3 parents devant toi, un conseil : dégaine ton téléphone, gagne du temps et préviens direct ton boss que tu vas avoir un peu de retard.

Mais sinon c’est cool le débriefing du matin : il a bien dormi, il a bien mangé, bonne journée mon amour !!!!

A ce moment là, si jamais tu l’entends qui commence à pleurer ou sangloter, tu prends une bonne inspiration, tu te retournes et tu cours !!! Après, si besoin tu verses ta larme dans la voiture. Conseil de crèche, ne pas trainer dans le coin !!!!!!!

Celui du matin, je l’aime bien c’est celui du soir qui m’angoisse…

(la suite avec le débriefing du soir arrive très vite)

 

Quand le « C’est qui ? » devient un énorme casse tete !! (texte humour)

Le casse tête du C’est qui ?? (la généalogie version 2016)

Du haut de ses 2 ans, la Mamajolie est en pleine période du « C’est qui ? » et « C’est quoi ? » !

c'est qui ? c'est quoi ?

Petite phrase que tu entends genre… 10 fois par jour !!! Malheur à toi si tu croises quelqu’un dans la rue ou si ton téléphone sonne… à coup sûr tu y auras le droit !!!

Si je peux maitriser le « C’est quoi ? » (pour le moment ca va, c’est pas des questions de biochimie non plus), je me suis rendue compte que le « C’est qui ? » était un vrai casse tête chez nous !!

Bon, il y a moi. Je suis donc « maman » ou depuis quelque temps « maman Solène » (qui dans la bouche de Mamajolie donne Sonène)  voire « Solène » tout court quand elle a déjà appelé crié maman 3 fois et que je n’ai toujours pas donné suite à sa demande !

Il y aussi « papa » ! Pas de jaloux avec Mamajolie lui aussi c’est « papa », « papa Akim » ou « Akim » !

Jusque là c’est simple ! Un papa et une maman ! Vient s’ajouter le reste de la famille…

Une sœur chez moi, 4 frères et sœurs chez Papa.

A noter que chez nous, les amis ont une très grande importance. Ce sont nos amis d’enfance et ils ont une place aussi importante pour nous que la famille. Nous les appelons les tatas et tontons, tout comme leurs enfants nous appellent aussi « tata et tonton ».

Revenons en à nos moutons ! 

Il y a aussi ma sœur V qui s’avère être la grande chouchoute de Mamajolie sur le podium des tatas. V exactement comme une autre tata, qui est elle mon amie d’enfance.

La 1ère tata V (donc ma sœur) est toujours associée à bébé, mon neveu N qu’on n’appelle plus « bébé » depuis quelque temps car il vient tout juste de fêter ses 1 an mais N.

Oui N comme le petit garçon de la crèche mais le N de tata lui c’est ton cousin. Et il y a tonton A, le papa de bébé N et mari de ma soeur.

Du côté de papa, il y a son frère K donc mon beau-frère qui est donc le tonton de Mamajolie. Il s’appelle K tout comme l’autre tonton K qui lui est l’ami d’enfance de papa.

Pour mieux différencier les 2, il y a maintenant tonton K wouf wouf (tu l’auras compris il a un chien) et tonton K Paris (tu l’auras compris il habite dans Paris) !!!

Tonton K l’ami d’enfance de papa est marié à tata M et a 2 enfants B et S qui sont donc les cousins de cœur de Mamajolie et qui s’amusent à la présenter au parc comme leur sœur (parce qu’ils n’ont pas de sœur tout simplement). B et S étant des frangins inséparables, Mamajolie ne les différencie pas et même si un des cousins est tout seul, elle ne se prend pas la tête et l’appellera B.S (comme ça elle ne peut pas se louper la maligne).

L’autre tonton K (mon beau-frère) a 3 enfants, 2 grands garçons et L ma petite nièce de 10 ans que Mamajolie adore. L est la fille d’une précédente union, sa maman s’appelle M. Le destin a voulu que tonton K se remarie avec une autre M comme la précédente. Mon ex et ma nouvelle bellesœur s’appellent donc M toutes les 2.

Pas facile de faire comprendre à Mamajolie que sa cousine L n’est pas là ce week-end parce qu’elle est avec sa maman M alors que nous allons manger ce même week-end chez tonton K et tata M elle aussi. Comme tonton K, tata M est dorénavant appelée tata wouf wouf !!

Tu me suis toujours ???????????

Dans la famille, il y a aussi tonton L qui lui est tranquille car il n’y a pas de doublon et également tonton V qui est l’ami d’enfance de papa.

Tonton V ??? Oui exactement comme l’autre tonton V qui lui est le mari de ma copine A avec qui j’ai fait les 400 coups au lycée.

Pour finir, il y a papy et mamie (mes parents) pendant longtemps appelés « pipi et mimi » par Mamajolie jusqu’à ce que le mot « pipi » prenne un tout autre sens pour elle !! Il a fallu aussi lui faire comprendre que non papy et mamie n’étaient pas qu’à elle car ils étaient aussi, le papy et la mamie de bébé N au passage ! Et aussi mes parents avant d’être ses grands-parents !!

Il y a aussi mamie S, maman de papa et tonton K wouf wouf, qu’elle voit avec regret trop rarement et qu’elle a essentiellement au téléphone. Pour Mamajolie, papy s’associe toujours avec le mot mamie. Sauf que papy F n’est malheureusement plus parmi nous.

Je suis gênée quand au téléphone elle demande à mamie S « il est où papy ? » ou qu’elle lui dit « bonjour ou bisous papy mamie ». Plusieurs fois, j’ai essayé de me lancer pour lui expliquer et puis le blanc… Je n’y arrive pas… des petits livres parlent de ça et je pense que je passerai par ce biais pour m’aider. C’est encore un autre sujet à lui expliquer !!

Viens s’ajouter à tout ce petit monde, nos amis, nos connaissances et la famille plus éloignée.

Après on se demande pourquoi elle est aussi sociable ????!!!!

Et surtout pourquoi on est incapable d’organiser ses anniversaires sans avoir au moins 25 personnes à la maison ???!!!

Par contre, je préviens tout le monde, c’est finiiiiiiiiiiiiiiiiii – Pour le bien être de Mamajolie, nous n’acceptons plus de Virginie, Murielle, Karim ou Vincent dans la famille  !!!

GRAND QUIZZ – Es-tu concernée par la maladie des mamans ? Réponds ici puis regardes tes résultats

  1. { QUIZZ }

Es-tu concernée par la maladie des mamans ?

⇒ Vérifies tes résultats plus bas

Tu portes régulièrement ton enfant (dans les bras, sur le dos, sur les épaules, comme tu peux en fait, tout dépend de ses envies)

Tu as allaité ton enfant au moins 3 mois (parce que c’est bon pour lui, ça l’immunise etc.. etc..)

Ο Ton siège auto n’est pas pivotant (pire ta voiture est basse)

Tu vis dans une belle maison avec un GRAND escalier (grrrrr  chanceuse que tu es) 

Tu aimes jouer avec tes enfants et t’installes régulièrement par terre avec eux (en clair tu suis les conseils de Super Nanny)

Ο Ton enfant apprend à marcher et pour l’aider dans son apprentissage c’est penchée au dessus de lui que tu l’aides en lui tenant les mains (ps : pas le choix t’as pas d’ hémoclar sous la main)

Tu n’as pas d’ascenseur et ton appartement se situe AU MOINS au 2ème étage (alors là je t’invite vivement à lire mon article en cliquant ICI)

Ta poussette est lourde (warrior tu y rajoutes en plus un énorme sac à langer voire des courses)

Ο Ton enfant n’est pas un grand dormeur, il te réclame la nuit et il n’est pas rare que tu sois obligée de le bercer dans les bras en pleine nuit (même que parfois… ça dure très longtemps)

En semaine ou le week-end, ton ménage te prend plusieurs heures (oui chez toi aussi chaque meuble a le droit à son coup de lingette)

Pendant ta grossesse ce n’est pas 1 mais 2 – 3 voire 4 bonnets de plus que ta poitrine a pris (t’as flippé de rester comme ça hein ! )

Ο Ton enfant est farceur, il adore jeter son biberon, sa tétine, ses jouets par terre juste pour que tu les ramasses et lui redonnes (avec le smile biensûr…toujours)

Ton enfant s’incruste parfois dans ton lit la nuit et il adore s’étaler comme une petite étoile de mer entre vous 2 (adepte du cododo ça marche aussi)

Tu repasses le linge de toute la famille, passes l’aspirateur et frottes le sol (le tout gratos évidemment)

Ο Ton enfant fait des crises et va comprendre pourquoi, à chaque fois, il refuse de reposer ses pieds par terre (t’es à 2 doigts de criser à ton tour !)

Tu aimes ta féminité et tu oses le dimanche mettre ta paire de talons pour une longue balade en famille au parc (comment c’est galère dans le sable !)

Ο La grossesse en plus de t’apporter ce joli bébé, t’a aussi laissé quelques souvenirs, quelques vergetures mais surtout quelques kilos en trop qui ne veulent pas se séparer de toi (rien à faire, t’as beau leur dire que c’est fini, ils sont complétement in love de toi !)

Calcules maintenant ton résultat :

Tu as plus de ? Ο ? ou de

 

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Tu as tout calculé c’est bon ?? Ca fait classe hein !! Genre comme les supers quizz de magazine l’été mais en fait… les symboles sont juste là pour faire joli !! 🙂

1- Tu ne t’es retrouvée dans aucune réponse :  Sérieux ? T’es un robot ? Un cheval de troie ? Wonderwoman ? Peut-être une licorne alors ?

2- Tu adhères au moins à 8 réponses : Tu fais donc partie de ces mamans qui souffrent de temps à temps DU MAL DE DOS. Il t’arrive d’avoir les cervicales douloureuses et les épaules qui tirent. Un peu de repos et un lâcher prise t’aident à te soulager.

3 – Tu as l’impression que ce Quizz est fait pour toi et tu valides tout ou presque : Bienvenue au club !!! Tu fais donc partie de la même catégorie de mamans que moi ! Le MAL DE DOS est notre quotidien ! Très douloureux, il en devient même parfois handicapant. Ton dos devient un sac de nœuds que seul un professionnel peut démêler. Les anti-inflammatoires sont devenus tes alliés et ton kiné ou ostéo ton meilleur ami. Tu ne les aimes pas, tu les surkiffes !!  Sans eux tu serais au bout du rouleau…

 

« Les chiens ne font pas des chats » et moi j’ai fait Emma !

« Les chiens ne font pas des chats »…  et moi j’ai fait Emma !

Plus j’observe ma fille, du haut de ses bientôt 23 mois et plus ce proverbe résonne fort dans ma tête.

Mamajolie va t-elle hériter de mon (sacré) caractère ?

Je ne suis visiblement pas la seule à avoir détecté quelques ressemblances et c’est le sourire aux lèvres, que ma maman m’en a aussi parlé… Rajoutant d’un ton enjoué « bon courage ma fille » !

Comme sa maman, un caractère bien trempé la Mamajolie ! Elle sait ce qu’elle veut ! Mais aussi ce qu’elle ne veut pas !

C’est une enfant déterminée dans ses choix et ses envies. Cette détermination je la connais bien. Elle fait également partie de mon caractère ! Je ne la perçois pas complètement comme un défaut, même si elle est parfois fatigante pour l’entourage, car cette détermination m’a aussi donné des armes pour réussir, pour assumer mes choix ou pour me surpasser.

Comme pour moi, avec Mamajolie inutile de persister dans l’affrontement direct et les rapports de force qui au final accentuent sa détermination. Option prise pour le compromis, la discussion ferme et la diversion qui fonctionnent bien mieux. Parce que malgré tout, dans la vie, il y a des règles et oui ! Et ça, même pour les forts caractères.

Légèrement autonome et indépendante la Mamajolie ! Un peu… beaucoup comme maman ! Je prends une grande respiration quand je l’entends me répondre « non maman moi  » à tout va ! C’est qu’elle veut TOUT faire seule la demoiselle (y compris des choses impossibles pour elle). Se laver, s’habiller, se coiffer… jusque là je dirai logique elle est en pleine phase « d’autonomie ». Mais c’est plus frappant lorsque je la vois débloquer sa petite poussette en déplaçant seule sur plusieurs mètres la table basse du salon qui gênait, tout comme prendre spontanément un panier au supermarché et la voir partir faire ses courses toute seule dans les rayons.

Mince… elle n’a que 22 mois !! Comme sa maman, force est de constater que Mamajolie demande rarement de l’aide, elle aime se débrouiller par elle-même et prouver aux autres qu’elle est capable ! Cette indépendance lui vaut d’ailleurs de n’être attachée à aucun doudou en particulier elle les aime tous, idem pour les tétines ! Points communs : indépendance, liberté et autonomie.

Je sens que vous commencez à compatir là !!!!

Si ces traits de caractère se confirment, une chose est sûre mes cheveux gris surviendront avant mes 40 ans !

Mais heureusement, derrière notre fort tempérament, nous avons un autre trait de caractère semblable avec ma fille.

C’est une gentille avec un bon fond ! On peut se fâcher mais nos colères passent très vite et il est rare que nous soyons de mauvaise humeur. Nous fonctionnons à l’affectif. Je crois d’ailleurs que pour Mamajolie le simple fait de me voir fâchée ou fatiguée l’affecte beaucoup plus qu’une punition.

« Les chiens ne font pas des chats » dit-on !! Les choses se confirment !

Je constate sur d’autres comportements, que c’est à nous 2 qu’elle ressemble. Logique, nous avons aussi des points communs moi et son papa hein sinon on ne serait pas ensemble !!

L’humour ! Car chez nous, parfois c’est un peu free style ! Clairement, il ne nous faut pas grand chose pour partir dans un délire ! Une danse, une blague, un jeu… Elle est pareil ! Fofolle, joueuse et taquine, elle rentre sans hésitation dans tous nos délires, voire même en est l’investigatrice !

Du coup, c’est d’ailleurs souvent ce que l’on nous dit d’elle : elle n’écoute pas toujours mais elle dégage une vraie joie de vivre !

Archi sociable la petite Mamajolie ! Mais vraiment archi sociable ! Le contact avec les autres est son leitmotiv ! Peu importe où, quand, comment il lui faut du contact humain. Autant vous dire que dans les rues ou au Centre Commercial tout le monde la connait et a le droit à son bonjour ! Revers de la médaille, du coup faut la suivre la Mamajolie ! Pour être vraiment honnête avec vous, je n’ai jamais été fan des enfants toujours planqués derrière leurs parents, à qui on ne voit jamais la bouille !   

Nous sommes nous même très sociables avec son papa. Lui sûrement encore plus que moi d’ailleurs. Impossible de se promener avec lui sans qu’il rencontre quelqu’un qu’il connait et s’arrête discuter (même à 900 km de chez nous ! ).

Malgré tout et comme ma fille est unique, dans son caractère nous retrouvons aussi des choses qu’on ne retrouve ni chez moi, ni chez son papa.  Des traits de caractères qui lui sont propres. 

Alors voilà, d’accord nous avons fait ce constat, ressemblances il y a ! Le proverbe « les chiens ne font pas des chats » semble assez vrai chez nous !

Ce constat m’amène finalement aussi à me poser plusieurs questions… toutes ces similitudes de caractère c’est plutôt positif ou négatif ? Peut-être d’ailleurs que certains traits actuels disparaîtront avec le temps ? Et si c’est pas le cas, notre ressemblance m’aidera t-elle à l’apprivoiser ou compliquera t-elle notre relation ?

Et au final, ne serait ce pas nous parents, qui influencerions par notre comportement le tempérament de nos enfants ??????

Les chiens ne font pas des chats

 

 

Depuis notre séparation, tu me manques chaque jour terriblement !

Depuis notre séparation, tu me manques chaque jour terriblement

Toi et moi, je dois l’avouer, c’est une grande histoire.

Je te connais depuis toute petite, voire même depuis toujours.

Déjà enfant, un lien fort s’était créé avec toi.

Tu étais si amusant… si surprenant…et si accueillant.

Tu m’as toujours ouvert ta porte et c’est sûrement cela qui me manque le plus aujourd’hui.

Petite fille, même fatiguée de ma journée, je me revois courir vers toi, prête à pousser les quelques personnes qui étaient sur mon chemin, pour être la première à t’apercevoir.

Malgré de nombreuses sollicitations, tu as été sans faille et as toujours répondu présent à l’appel.

Sans oublier ces rares fois, où tu as fait sursauter mon petit cœur, lorsque suite à une bêtise, un geste malencontreux , j’entendais soudainement le son de ta voix.

C’est avec toi aussi que j’ai appris à lire les chiffres, à dire bonjour et au revoir.

Nous avons partagé tellement de bons moments ensemble.

Parfois rien que nous 2, c’était de loin mes moments préférés.

Parfois accompagnés mais attention, cela sans jamais dépasser les limites que tu nous as toujours fixées. Car aucun de nous ne voulait te fatiguer de trop ou devenir trop pesant pour toi.

Et puis un jour, la vie faisant son chemin, nous avons dû nous séparer.

Il y a 2 ans, avec l’arrivée de Mamajolie une page se tournait pour moi, pour nous. J’ai dû déménager.

Nous ne nous sommes pas dit adieu mais au revoir.

Cela a d’ailleurs été une décision très difficile pour moi, source de doutes et de polémiques au sein même de mon couple ne sachant pas si j’allais pouvoir vivre dorénavant sans ta présence.

Et pourtant, j’ai accepté ce choix, pour le bien de ma famille et pour accueillir dans les meilleures conditions qu’il soit ma princesse.

Cela n’empêche rien…secrètement…je pense très souvent à toi.

Depuis notre séparation, tous les soirs mon cœur palpite vigoureusement face à ton absence.

Les virées shopping sont bizarrement devenues une corvée pour moi, sans parler de cette nonchalance qui a remplacé mon impatience habituelle lorsqu’il s’agit de descendre voir mon courrier. Le constat est dur…je ne te vois plus et tu n’es plus là pour moi.

Pour me soutenir, pour me rendre la vie plus facile, pour m’ouvrir ta porte et me soulager lorsque je suis fatiguée. Tu avais ce don de me guider toujours au bon endroit, toujours plus haut.

Et pourtant, tout le monde m’avait dit que notre séparation me serait bénéfique, qu’elle me redonnerait la forme ! Peut-être…oui…un peu…

Tu me manques, tout comme je sais que tu manques également beaucoup à ma sœur.

Aujourd’hui, nous sommes mamans et c’est sûrement, en ce moment même, que ton absence devient la plus pesante pour nous 2.

Ce matin encore, j’ai pris une bonne inspiration et j’ai quitté la maison.

J’ai pris mon courage à deux mains.

Mamajolie d’un côté, mon sac à main et le sac de crèche de l’autre.

Car oui depuis 2 ans, les temps ont changé et c’est fièrement chaussée de mes baskets (mes talons m’attendant sagement dans la voiture) que j’ai affronté, comme tous les matins, ton copain… l’escalier !

Par cette lettre, je voulais te dire tout simplement MERCI pour ces belles années sans effort que nous avons partagées mais surtout, je voulais te dire que tu me manques, oui tu me manques chaque jour terriblement.

Alors à travers ce texte qui t’est dédié et en attendant que nos chemins se recroisent, je souhaitais tout naturellement et affectueusement te renvoyer… l’ASCENSEUR !

Evidemment, c’est de lui que je parlais,

vous pensiez à qui d’autre ???

 

LA BLONDE POWER !! Texte humour

La Blondepower !!! (texte humour)

Si toi aussi t’es blonde, je t’invite à lire ce texte.

Si t’es brune, rousse, châtain ou si tu ne sais même plus de quelle couleur sont tes cheveux…ben…. allez vas tu peux lire aussi ce texte.

Il n’y a pas une semaine qui passe sans que l’on parle de nous, nous les blondes.

Nous sommes tout simplement devenues vitales dans ce monde si triste ! Nous sommes de très loin le meilleur sujet des blagues, des vidéos, des images humoristiques et même des comiques.

Si toi aussi t’es blonde à forte poitrine …. (Elie Semoun). Je crois que toute la France la connaît cette réplique !

J’ai cherché quelques blagues sur internet qui ne nous associeraient pas au sexe… la recherche a été (très) difficile tant notre sex-appeal fait envier !

J’ai bien trouvé celles-ci :

– Qu’est ce qu’une blonde intelligente ? un labrador !

– Comment appelles-tu une brune entre deux blondes ? Une interprète !

– Pourquoi les blondes mettent-elles des bouteilles vides au réfrigérateur ? Pour les invités qui n’ont pas soif !

J’ai aussi trouvé quelques images :

Blague sur les blondes

 

Blague sur les blondes

 

Blague sur les blondes

Et surtout quelques vidéos :

Parce que nous les blondes nous n’avons aucun souci avec l’humour, on rigole aussi de toutes ces blagues qui sont quand même souvent, faut le dire, très marrantes.

Et puis évidemment comme nous sommes loin d’être bêtes… Ces vidéos qui se propagent sur notre fil d’actualité, on les regarde d’un peu plus près et on s’aperçoit souvent d’un truc…
Mais qu’est ce qu’elle a ? Là sur sa tête c’est quoi ce truc bizarre ? Ce truc foncé et pas beau ?

DES RACINES !!!!!!!!!!!!!

Malheuuuuuuuur !! la nunuche sur la vidéo n’est pas blonde noooooon !!

Et oui car il y a les blondes (nées blondes) plus communément appelées « les vraies blondes » mais dans notre groupe les amis, nous avons aussi été obligées d’accueillir les méchées ! Celles qui veulent nous ressembler mais qui n’assument pas encore complètement leur envie de copiage !!
Mais ce n’est pas tout…. On se coltine aussi les colorées !! Celles qui sont châtains voire brunes mais qui nous envient tellement qu’elles sont prêtes à dépenser 70 € tous les 2 mois juste pour être blondes comme nous !

Et dire que pour nous un simple shampoing à la camomille nous met en valeur. C’est dur la vie…

Quoi qu’il en soit c’est la BLONDEPOWER

des vraies, des méchées, des colorées!!!

Ou sinon…

tu peux aussi assumer ta couleur naturelle, c’est bien aussi !

Sans oublier, les brunes mais qui se sentent profondément blondes comme elle !! mdr !!