MA SŒUR

3 ans et 3 jours d’écart. Voilà ce qui nous sépare elle et moi. Car hormis l’âge, je crois que tout le reste nous uni.

Une partie de moi aurait adoré faire partie d’une grande fratrie, j’ai toujours trouvé ça trop classe de pouvoir dire « avec mes frères et sœurs ».

Ainsi va la vie… Moi je n’en ai qu’une mais j’ai hérité d’une perle.

Et des « avec ma sœur » j’en ai lâché des milliers

Toutes petites déjà, elle me vouait un amour limite maternel. Une douceur très approximative, ses bras toujours autour de moi, pas de doute, ce bébé tout joufflu au bord de l’asphyxie sur les photos c’est bien moi sur ses genoux.

Parce que nous avons partagé la même chambre toute notre enfance, elle était ma meilleure copine de jeux.

Puis est arrivée l’adolescence, les premiers copains et les premiers secrets. Les premières peines de cœur à apaiser aussi…

L’avantage quand tu as une grande sœur, c’est que tout va plus vite… Elle te prend sous son aile, te guide et t’amène avec elle.

Voilà donc l’heure des 1ères sorties, des 1ères boites, des 1ers voyages…

Après l’enfance et cette période d’adolescence, on aurait pu chacune prendre un peu de distance sauf que nous, on ne s’est pas arrêtées aux 1ères fois ! Notre complicité est si naturelle que nous avons fini par pratiquement tout organiser ensemble.

On s’est fait des amis aussi chacune de notre côté, qu’on s’est présentés !

« Les sisters » comme on nous appelait étaient toujours là ! On s’est éclatées dans les plus belles boites parisiennes, on a fait de la danse, nos anniversaires, du camping, la Tunisie, la Thaïlande ensemble ! Même le boulot ! Oui oui moi aussi j’ai bossé dans un cabinet d’Avocats à la sortie du Lycée.

On s’est toujours mutuellement protégées face aux autres, face au monde. Je pourrais en arriver aux mains si quelqu’un touchait à elle (et je crois bien qu’elle aussi). On a aussi éliminé tout risque de conflit potentiel, à commencer par les mecs ! Et oui parce qu’à l’époque quand t’es 2 filles avec seulement 3ans d’écart… forcément… donc exit les indécis qui repartaient bredouille !

Nos caractères se ressemblent un peu…mais peut-être pas tant que ça. Elle est plutôt calme et réservée, moi plutôt speed et fofolle. Son fils est comme elle, Mamajolie comme moi et devinez quoi…ils s’entendent à merveille !

Ce lien fraternel nous permet aussi de se connaitre par cœur, on s’autorise à se dire les choses franchement mais avec diplomatie, chacune connaissant par cœur le caractère et les réactions de l’autre.

« Avec ma sœur » j’ai des tonnes de souvenirs vécus et à venir !

Et puis derrière ces années bonheur, nous avons aussi eu des périodes plus sombres : des séparations compliquées, des galères de voiture, des problèmes d’argent ou même d’appartement. Et on s’est épaulées, quoi qu’il arrive.

Hier j’ai donc passé la journée chez ma sœur, parce que j’ai senti qu’elle avait besoin de moi, de ma présence, de mon soutien et aussi de mes gros bras ! J’y retournerai cette semaine encore, puis la semaine prochaine et cela chaque fois qu’elle n’osera pas me dire que ça ne va pas. Parce que je suis sa sœur et que justement je la connais par cœur.

Dans quelques jours, elle va m’offrir pour la 2ème fois un merveilleux cadeau, une petite nièce cette fois-ci et pour ça aussi c’est génial d’avoir une sœur !

 

Tu peux me suivre « Maman a aussi un prénom » si tu le souhaites sur :

Facebook et Instagram (te reste plus qu’à cliquer dessus).

Un commentaire laissé ici sur le Blog fait toujours super plaisir ! ♥

4 comments on “« AVEC MA SOEUR… »”

  1. C’est super un amour inconditionnel entre sœurs ou frere et sœur. Malheureusement, je n’ai pas eu cette chance. Ma petite sœur étant décédée à 3 jours de vie.
    J’aurais aimé avoir la même relation avec elle. Quand je suis pas au top je pense à ce qu’aurait pu être ma vie avec elle et notre relation. Et je ne peux pas imaginer un autre amour que celui qui t’unis à ta sœur.

  2. Voilà ce que je veux pour mes filles ! Je les élève dans l’amour inconditionel … et J’espere qu’elles auront les meme relations que vous deux 😉

  3. Je vous connais « un peu » et pourtant le texte m’a touché. Je n’ai rien découvert que je ne savais déjà mais ça m’a rappelé que ce lien qui vous unis et très fort et touchant.
    Je connais ce lien avec mes soeurs et mon frère mais même si nous sommes une fratrie, les liens par « paire » sont inconditionnels. Très beau texte copine.

Nhésite pas à me laisser un petit commentaire ici, j'adore ça :