Dans sa bibliothèque il y a …. du Disney… beaucoup de Disney !

Dans sa bibliothèque il y a …. du Disney… beaucoup de Disney !

 

Qu’est ce que j’aime cette rubrique, elle m’avait manquée ! A l’approche de Noël, les tests de jouets blog vont exploser sur les réseaux sociaux… Et bien moi je dis que le Père Noël adore aussi offrir des livres et même que c’est super positif pour les petites têtes de nos enfants.

J’arrive donc avec pleins d’idées pour vous (enfin pour le Père Noël quoi vous m’aurez compris !).

Ici Mamajolie a une vraie bibliothèque. Plus elle grandit, plus elle y pioche des livres avec plaisir et spontanéité.

Plus elle grandit et plus elle aime les dessins animés Disney aussi ! Alors on a allié l’utile à l’agréable.

Le Mercredi Family chez Disney

Collection le Petit Livre d’Or

Une collection que vous devez sûrement connaitre car elle existe depuis 1949 ! Elle n’est pas dédiée uniquement à Disney, nous adorons par exemple « Papa Bisous » aussi dans cette collection. Mais surtout Le Petit Livre d’Or c’est un prix très très bas : 3,95 € le livre !

Livre d’or Disney – Hachette

 

Livre d’or Disney – Hachette

 

Collection « Les Grands Classiques Disney »

Les histoires Disney et leurs détails car ce n’est pas moins de 70 pages d’histoire pour cette collection. L’histoire y est vraiment racontée et surtout illustrée. Et c’est ce qu’on adore ici dans ces livres. Parfois même sur 2 pages. Coup de cœur pour DUMBO qui m’a vraiment permis de re-découvrir l’histoire grâce à ce livre. Prix : 7,95 € et 8,90 € suivant le livre.

Livres les Grands Classiques Disney – Hachette

 

Livres les Grands Classiques Disney – Hachette

 

La collection « Mes premières Lectures »

Beaucoup moins d’image pour ceux là car ils sont surtout basés sur l’apprentissage de la lecture. Cette collection propose des Disney mais pas seulement. Ici Mamajolie ne lit pas encore seule, évidemment elle n’a que 4 ans mais j’aime lui lire cette collection-ci car le vocabulaire est riche et la lecture pas trop longue. C’est un très bon investissement sur du long terme. Sur la couverture vous découvrirez des indications de niveau : CP j’apprends à lire / CP je commence à lire / CE1 je sais lire. Ces petits livres sont très bien faits avec un marque page « je collectionne les mots » et surtout ce que préfère Mamajolie, à la fin, un petit quizz de compréhension de texte. Prix : 5,50 €.

Disney – Mes premières lectures HACHETTE

 

Livres Disney – Mes premières lectures HACHETTE

Livres Disney – Mes premières lectures HACHETTE

 

La collection à écouter

Découvert lors d’un Mercredi Family chez Disney, il nous avait été offert « Le livre de la jungle ». Une collection que je ne connaissais pas du tout. Depuis Mamajolie est complétement fan de ce concept ! Il s’agit d’un livre reprenant l’histoire du dessin animé Disney en version courte accompagné d’un CD. Mamajolie a un petit poste lecteur CD dans sa chambre donc elle gère cela en parfaite autonomie. Elle met son CD, se pose sur son lit, écoute l’histoire tout en la suivant via le livre. Une petite sonnerie l’avertie qu’il faut tourner la page. Vu l’effet apaisant que ce livre a eu sur elle, très clairement je n’ai pas hésité à lui agrandir la collection.

Depuis je lui ai acheté Cendrillon, les 101 Dalmatiens, Coco, Vaiana…. Et tout récemment La Petite sirène qu’elle découvrira à son retour de vacances. Un vrai gros gros coup de cœur chez nous pour cette collection Hachette ! Prix : 6 € seulement le livre + le CD.

 

Livres avec CD mon histoire à écouter Disney – Hachette

 

Livres avec CD mon histoire à écouter Disney – Hachette

 

Je partage avec vous quelques autres chouettes découvertes faites cette après-midi là chez DISNEY

en partenariat avec HACHETTE :

 

Tu trouveras aussi plus bas dans mes articles similaires : les autres billets de cette rubrique livres.

Dans sa bibliothèque il y a … Acte 1 + 2 + 3 + 4. De quoi vous donner encore d’autres idées de lecture !

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Tu peux me suivre « Maman a aussi un prénom » sur :

Facebook et Instagram (te reste plus qu’à cliquer dessus).

Un commentaire laissé ici sur le Blog fait toujours super plaisir ! ♥

Dans sa bibliothèque il y a … des livres Disney – Blog Maman a aussi un prénom

 

Jamais sans ma fille …

Blog Maman a aussi un prénom

Jamais sans ma fille…

Pour mon accouchement, il y a une chose que j’appréhendais énormément… c’était la césarienne.

Parce que je voulais la sentir sortir de mon corps. Parce que je rêvais de cet instant où après une ultime poussée, je tendrai les bras, la ferai glisser sur mon ventre, l’amènerai en douceur jusqu’à mon cœur et pourrais quelques instants la blottir aux creux de mes bras.

La césarienne outre le fait de ne pouvoir vivre ça, c’était aussi pour moi synonyme de « séparation ».

J’ai accouché par césarienne, en urgence… J’en ai pleuré, forçant les poussées… mais rien à faire.

Malgré tout, la séparation tant redoutée ne s’est finalement pas trop mal passée. A peine « recousue », j’ai eu la chance de pouvoir rejoindre ma nouvelle famille dans la chambre jouxtant la salle d’opération. La séparation n’aura duré que quelques dizaines de minutes.

Les mois sont passés et comme tout le monde, nous avons été confrontés au choix mais surtout à la recherche du mode de garde.

Là encore, j’ai pleuré…

La simple idée de la confier, de la donner, de la laisser me déchirait le cœur.

Un rendez-vous raté chez une assistante maternelle, des démarches de toutes sortes pour tenter d’obtenir une place en crèche, une reprise du travail décalée… J’ai finalement gardé pendant plus de 7 mois Mamajolie auprès de moi à la maison.

Durant cette période de maman au foyer, j’ai souvent vacillé entre fatigue, bonheur, lassitude, extase, besoin d’elle, besoin de temps pour moi…

L’allaitement n’aura fait qu’un de nous 2. Où j’étais, elle était, où elle était, j’étais…

Je réclamais haut et fort que j’avais besoin de temps pour moi, mais à chaque fois que l’Homme lui mettait son manteau pour une sortie père-fille, les larmes montaient.

Ne me demandez pas pourquoi ? Je sais c’est absurde mais quand on est mère, il y a des choses qui nous dépassent non ?

Derrière la fenêtre, je les voyais partir, s’éloigner sans pouvoir contrôler mes émotions. Comme l’impression qu’elle partait, qu’il me la prenait, qu’ils ne reviendraient pas.

Les semaines sont passées, les sorties père-fille sont devenues quotidiennes et ce sentiment a disparu.

Mamajolie a grandi mais les séparations demeurent toujours un moment de déchirement.

Finalement, on se sépare très peu tous les 3.

Je crois que je mettrais les gares en 1ère place sur le podium des endroits les plus hostiles aux séparations. L’atmosphère, les gens, les coucou sans fin, le train qui tarde à démarrer…

Un calvaire ! L’année dernière, l’Homme et Mamajolie s’étaient organisés un week-end chez sa mère. J’avais fini cachée derrière un poteau de la Gare de Lyon pour contenir mes larmes, sans pouvoir plus rien retenir une fois seule dans ma voiture.

L’Homme le sait, il me comprend … Parce que ce phénomène il le vit aussi ! Les séparations avec Mamajolie ont le même effet sur nous 2 !

L’avantage que nous avons… c’est que notre fille, elle, vit très bien les séparations. Mamajolie c’est une indépendante, une autonome, elle fait partie de ces enfants qui s’adaptent à tout et sont bien partout.

Alors on met de côté nos peurs,nos émotions et on la laisse partir.

Hier, je l’ai déposée à l’Aéroport avec son papy. Ma princesse est partie pour quelques jours de vacances seule dans le Sud, avant que je ne la rejoigne.

Elle va s’amuser, profiter, partager avec ses grands-parents.

Et nous on va souffler…

On est mercredi soir et le mercredi vous le savez ici c’est mère-fille. Ce soir, je ne sens pas ses petits pieds contre moi, ce soir elle ne s’est pas endormie dans mon lit mais dans celui de Mamouny.

Ce soir, j’écris cet article que je n’aurai sûrement pas eu le temps d’écrire si elle était là !

Mamajolie c’est de l’énergie à revendre, c’est de l’action, c’est du non-stop.

Mais…

J’ai besoin de la sentir, de la toucher, de la renifler, de la câliner… Mamajolie c’est devenu ma drogue… ma drogue d’amour, j’en suis accro. On va vivre quelques jours d’abstinence elle et nous, pour savourer encore plus nos retrouvailles.

Et chez vous ? Comment se passent les séparations ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Tu peux me suivre « Maman a aussi un prénom » sur :

Facebook et Instagram (te reste plus qu’à cliquer dessus).

Un commentaire laissé ici sur le Blog fait toujours super plaisir ! ♥

 

Blog Maman a aussi un prénom
Blog Maman a aussi un prénom

 

Avant-première SAM LE POMPIER « Sous les Feux de la Rampe » + Concours

Sam le pompier "Sous les feux de la Rampe"

Merci à mon partenaire Hachette qui nous a conviés à cette projection en avant-première de Sam le Pompier et de son nouveau film « Sous les feux de la Rampe ».

Je ne vous présente plus Sam, je crois que tous les parents de France le connaissent…

Pour cet événement, j’ai donc embarqué Mamajolie évidemment mais aussi son cousin qui est un très grand fan de Sam !

Tout d’abord, super accueil des équipes SMOBY & Pathé sur place qui nous attendaient pour le lancement d’un grand Quizz spécial « Sam le Pompier ». Cadeaux à la clé, je peux vous dire que les enfants ont tout donné ! L’enthousiasme de ces petits fans de Sam était bien trop grand pour suivre la consigne du « on lève le doigt pour donner la réponse ! ».

C’est parti pour 1H de film !

Et quand tu es seule avec une 4ans 1/2 et un 3ans 1/2 la durée de ces dessins animés est clairement idéale. Ni trop long, ni trop court, 1h c’est le top. Je vous le conseille donc dès 3ans.

Sam le Pompier « Sous les feux de la Rampe »

Dans cet épisode inédit, notre Sam se retrouve bien malgré lui sur le devant de la scène suite à la diffusion sur internet d’une vidéo de lui en plein sauvetage.

Sam le pompier "Sous les feux de la Rampe"
Sam le pompier « Sous les feux de la Rampe »

Le Buzz est tel que l’un des plus grands producteurs d’Hollywood débarque à Pontypandy bien décidé à faire de Sam un acteur international.

La petite ville se transforme alors en studio géant, le camion est relooké, les habitants se pressent pour devenir figurants et les « ça tourne » viennent bouleverser le calme habituel de Pontypandy.

L’humble Sam tente alors de s’adapter à cette nouvelle vie de Star… Pas si facile que cela de devenir acteur…

Surtout quand Flex Dexter, un acteur vedette jaloux décide de lui mettre des bâtons dans les roues.

Sam le pompier "Sous les feux de la Rampe"
Sam le pompier « Sous les feux de la Rampe »

Notre avis : Mamajolie a plongé dans ce dessin animé qui lui rappelait forcément nos vacances de cet été : Los Angeles, Hollywood, les studios de cinéma… Chacun de ces mots l’aura fait réagir pendant la séance !

Quand à mon neveu très grand fan de Sam, ses yeux n’auront pas décollé de l’écran pendant 1h.

Prévoir une séquence émotion … Sam est mis à pied et éloigné de la caserne quelques jours… Je ne vous explique pas la tête de mon neveu quand Mamajolie lui a doucement chuchoté à l’oreille « t’as vu… t’as vu… Sam il n’est plus Pompier ». J’ai vu son visage se transformer « qu’est-ce que c’est que ce film… et qu’est-ce-que je vais regarder le matin moi maintenant ?!?! ».

Heureusement, un héros reste toujours un héros et Pontypandy aura toujours besoin de Sam.

Comble du bonheur, la rencontre avec la mascotte de Sam le Pompier dans le cinéma :

Sam le pompier "Sous les feux de la Rampe"
Sam le pompier « Sous les feux de la Rampe »

 

Vous retrouverez Sam le Pompiers « Sous les Feux de la Rampe » dans les cinémas PATHE jusqu’au 4 novembre.

Heures des séances adaptées aux petits et niveau sonore ajusté !

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

** CONCOURS**

Sirène sur le Camion (oui oui, ici ça remplacera cerise sur le gâteau), je vous propose de gagner ce lot Sam le Pompier « sous les feux de la rampe » avec le personnage de Sam, son quad et tous les accessoires liés au film. RDV ce soir sur ma page facebook pour le concours !

Concours Sam le Pompier - Blog Maman a aussi un prénom
Concours Sam le Pompier – Blog Maman a aussi un prénom

Tu peux me suivre « Maman a aussi un prénom » si tu le souhaites sur :

Facebook et Instagram (te reste plus qu’à cliquer dessus).

Un commentaire laissé ici sur le Blog fait toujours super plaisir ! ♥

 

 

Avant-Première « Les Indestructibles 2 » au Grand Rex – Mon avis et 3 surprises !

Il y a quelques jours, direction le sublime Grand Rex où j’étais invitée en famille pour assister à la projection en Avant-Première des « Indestructibles 2 ».

Après 14 ans d’attente, la suite de la famille aux supers pouvoirs revient sur les écrans pour le plaisir des Petits comme des Grands.

Le dessin animé est sorti également il y a quelques semaines aux Etats Unis et c’est déjà un véritable carton avec des millions d’entrées en seulement 48h.

Il faut dire que les fans de Disney attendent beaucoup de cet acte 2 car ne l’oublions pas « Les Indestructibles » sorti en 2004 avait quand même reçu l’Oscar du Meilleur Film d’Animation à l’époque.

Le Dessin Animé LES INDESTRUCTIBLES 2 :

En cette période où les supers-héros sont mis de côté et ignorés par la population, la Famille PARR reprend du service pour relever un nouveau défi et sauver le monde d’une terrible menace.

On retrouve toujours Bob (le papa), Hélène (la maman), Violette (la fille aînée) et Flèche (le fils) mais attention « Les Indestructibles 2 » réserve une grosse dose de « choupinitude » et d’humour… avec l’arrivée de Jack-Jack le bébé !

Qui devient vite le personnage chouchou des enfants dans la salle. Et Il se pourrait bien qu’il nous surprenne lui aussi !

Alors que la Famille FAAR  tente de reprendre une vie normale, Hélène (la maman) alias  Elastigirl se se voit attribuer une mission de taille qu’elle seule peut relever. Mais pas facile d’allier boulot et vie de famille.

En son absence, Bob devra donc assurer la gestion de la petite famille : bébé, devoirs, repas et même crise d’adolescence…Ce qui crée quelques situations comiques ! Si son côté super héros est un peu mis de côté dans les « Indestructibles 2 », il n’en devient pas moins un Super Papa.

Je ne vous en raconte pas plus !

Mais les « Indestructibles 2 » c’est :

– un chouette clin d’oeil aux « supers mamans » et une grosse dose de Girl Power

– des Supers-Héros et une famille attachante 

– Une nouvelle mission confiée à la famille FAAR qui devra garder les yeux grands ouverts (vous verrez, vous comprendrez 😉)

– de l’humour, de l’action, des supers pouvoirs, une vie de famille, des similitudes de notre quotidien..

– Sans oublier la famille FROZONE toujours présente pour aider leurs amis.

Les « Indestructibles 2 » sort en salle aujourd’hui alors n’hésitez pas, foncez.

Mon avis de Maman : Je le conseille à partir de 4ans minimum car le film dure presque 2h (mais Mamajolie a tenu sans problème). Pas de scène sensible, ici Mamajolie n’aura juste pas apprécié un duel assez court entre la Maman et l’ennemi mais ça c’est systématique chez elle, on ne touche pas aux mamans 😍. Il y a de l’action mais aussi des phases plus calmes de vie de famille. De l’humour oui elle a rit et nous aussi. Et puis Jack Jack et sa bouille toute ronde l’a tout de suite conquise. Je vous le conseille vraiment, un beau Disney durant lequel on ne s’ennuie pas !

Il y avait du (beau) monde présent à cette avant-première.

Avec un big up particulier à Eric JUDOR que Mamajolie a tenté de rejoindre sur le tapis rouge des photographes ☺ :

CoNcOuRS

Pour fêter la sortie en salle de ce nouveau Disney, je vous propose de gagner :

3 tog bag  et des surprises Les Indestructibles 2. Il y aura donc 3 gagnants ! RDV sous le post facebook ☘

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Tu peux me suivre « Maman a aussi un prénom » si tu le souhaites sur :

Facebook et Instagram (te reste plus qu’à cliquer dessus).

Un commentaire laissé ici sur le Blog fait toujours super plaisir ! ♥

Semaine Nationale de Prévention du Diabète. Et toi tu l’as fait le dépistage ?

Ce blog me prend un temps dingue. Je ne compte plus le nombre de siestes zappées pour écrire, ni ces soirées à rallonge l’ordi sur les genoux dans le lit…toujours pour écrire. Mais ce blog m’apporte tellement ! C’est dingue le nombre de personnes que je peux rencontrer, le nombre d’endroits dans lesquels j’ai pu aller mais surtout le nombre de choses que je peux découvrir sur des sujets tellement variés. Ce blog m’enrichie tellement à titre personnel. Je découvre, me découvre, découvre les autres. Avec toujours cette envie d’échanger et de partager ça avec vous, peu importe les sujets qu’ils m’amusent, me tracassent, me tiennent à cœur ou m’interpellent.

Et hier soir, nous étions une petite poignée de blogueuses à être invitées à un événement qui justement m’interpelle !

° Aujourd’hui démarre la Semaine Nationale de Prévention du Diabète °

C’est à cette occasion que nous avons été conviées au Musée de la Magie par Espace Diabète et le Groupe MULTIPRESSE.

Le diabète…

Evidemment, je connais la maladie de nom, sais qu’elle correspond à un taux de glycémie (sucre) trop élevé dans le sang, qu’elle nécessite un traitement et un suivi drastique. Je sais aussi que l’on peut vivre avec cette maladie et garde en tête cette image de piqûres d’insuline régulières.

Mais hier soir, en échangeant avec Espace Diabète et quelques personnes diabétiques dans la salle, j’ai pu en apprendre beaucoup plus sur le diabète.

Non je ne savais pas qu’il y avait 2 catégories de diabétiques. Le diabète de type 1 comporte un aspect génétique avec une déficience du pancréas. Il est donc souvent repéré très tôt dès l’enfance.

Mais à vrai dire je me sentais tellement loin du sujet, presque « immunisée » que je ne m’étais jamais posé la question : le diabète peut-il survenir du jour au lendemain ?

Et bien oui ! C’est ce que l’on appelle le diabète de type 2. Et c’est pas moins de 400 nouveaux diabétiques détectés par jour en France !

Le nombre de diabétiques est en constante augmentation (merci le manque de sport, les plats tout faits et la malbouffe entre autre !) avec de plus en plus de jeunes touchés par le diabète.

Quand je vous dis que la soirée a été riche en découverte.

Nous avons aussi abordé les désagréments que la maladie pouvait entraîner chez les personnes concernées  : dé-sensibilisation des pieds, problèmes rénaux, nouvelle technologie pour prendre son taux de glycémie directement via son smartphone enfin remboursée par la Sécurité Sociale mais tellement prisée qu’elle est en rupture de stock presque partout au grand désespoir des diabétiques présents hier soir.

Espace Diabète s’est donc lancé dans une grande campagne auprès de nos pharmacies dans l’objectif de faciliter le quotidien des personnes diabétiques via un espace dédié au sein même des pharmacies proposant des produits et soins adaptés.

Mais surtout… démocratiser le dépistage !

Parce que les symptômes ne sont pas forcément tout de suite détectables et que pris à temps, le diabète se traite bien mieux.

Jusqu’à présent, oui j’ai été sensibilisée au dépistage du VIH, du cancer de l’utérus, du cancer du sein…

Mais je ne m’étais jamais penchée sur la question du diabète (en dehors de ma période de grossesse avec le test de diabète gestationnel).

Des appareils de dépistage sont mis à disposition en accès libre dans plus de 250 pharmacies partout en France, cela se fait en 5 minutes et c’est indolore.

Merci pour cette soirée, merci pour cette sensibilisation.

Peut-être que cet article vous aura aussi permis d’en savoir un tout petit peu plus sur le diabète ? Ou peut-être que certain(e)s d’entre vous sont concerné(e)s ?

Alors dépistage déjà fait ou pas ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Tu peux me suivre « Maman a aussi un prénom » si tu le souhaites sur :

Facebook et Instagram (te reste plus qu’à cliquer dessus).

Un commentaire laissé ici sur le Blog fait toujours super plaisir ! ♥

Le choix du prénom…

Comme vous le savez, dans quelques jours je vais de nouveau être tata ! Une petite fille, qu’on appelle encore « le bébé » ! La faute à ses parents qui traînent à se mettre d’accord et à surligner définitivement l’un des prénoms mentionnés sur leurs listes respectives.

Du coup, je me suis rendue compte que je ne vous avais jamais parlé du prénom de Mamajolie. Parce que Mamajolie évidemment n’est pas son vrai prénom n’est-ce-pas ! Je l’utilise en surnom, sur le blog et les réseaux sociaux mais si un jour vous la croisez dans la rue, criez « Mamajolie » vous verrez elle se reconnaîtra !

Avec l’Homme on a du se mettre d’accord sur le prénom aux alentours de mon 7ème mois de grossesse.

Certaines ont un coup de cœur depuis toujours pour un prénom. Avant même la naissance, voire la conception de leur enfant, elles savent déjà comment elles l’appelleront.

Ça n’a pas été le cas ici.

J’ai donc fait comme beaucoup. J’ai cherché sur mon pote google et les sites internet de plus en plus nombreux sur le sujet, le fameux prénom coup de cœur. Et j’ai lu et relu les centaines de lignes joliment classées par ordre alphabétique a t’en filer une migraine.

Dès qu’un prénom m’interpellait, je le proposais à haute voix à l’Homme. Quelle erreur !

Ne jamais-jamais-jamais faire ça ! « Celui-ci t’en penses quoi ? NON – Ça c’est joli ? NON, Alors celui là c’est court et simple ? BOF NON ».

J’ai fini par croire qu’on allait appeler notre fille « NON » !

Changement de technique j’ai fait ma liste dans mon coin, pas sur un papier mais en super maman 2.0 sur l’appli « NOTES » de mon portable comme ça à la moindre idée, j’avais ma liste à portée de main.

Mamajolie c’est la mixité avec des origines Bretonne, Auvergnate et Tunisienne.

Mon homme est musulman avec un prénom musulman. Et c’est donc vers un prénom fille musulman qu’on se dirigeait. Là aussi les sites internet spécialisés pullulent ! J’ai donc crée ma liste sur la base d’un prénom court, musulman, facile à prononcer, doux et qui pouvait aller aussi bien à une petite fille qu’une adulte.

J’en ai soumis 5 à l’Homme dont 1 qui correspondait moins aux critères mais que j’aimais bien pour sa douceur : EMMA.

Et c’est finalement celui-ci que nous avons gardé.

Mamajolie c’est donc Emma dans la vraie vie.

On s’est mis d’accord, l’avons annoncé et ce n’est que plus tard que j’ai découvert que c’était l’un des prénoms les plus donnés en France mais aussi dans certains pays Européens. Trop tard, on l’aime, on le garde !

Mais je sais à quel point la Tunisie est chère à mon Homme, à quel point elle lui fait penser à son papa parti trop tôt.

Emma c’était acté mais je savais qu’il manquait quelque chose. Il manquait à ma fille une autre partie d’elle, de ses origines.

Alors je suis partie à la recherche d’un second prénom. Parce que je trouve la mixité belle et que pour bien la vivre, il ne faut pas renier ses origines.

Je n’ai même pas eu à remettre le nez dans ma liste. Un flash : SELMA.

Il était tout trouvé ! Selma c’est ainsi qu’on m’appelle en Tunisie car comment vous dire … Solène c’est juste imprononçable pour une partie de la famille là bas !

Du coup, ce sera Emma en premier prénom et Selma en second prénom.

La France et la Tunisie. Elle quoi !

Mamajolie a déjà été en Tunisie. Il y a environ 1an lors d’une discussion, nous en sommes venus à lui parler de son prénom, de ses prénoms.

Vers 3ans, elle a alors découvert son 2ème prénom.

Depuis elle se l’est complètement approprié. C’est assez étonnant mais depuis 1an environ lorsqu’on lui demande comment elle s’appelle elle répond naturellement « Emma Selma ». Il m’arrive parfois de lui rappeler que son prénom c’est surtout Emma mais rien n’à faire, elle ne veut pas, elle veut garder les 2. Et puis dans la vie, il y a parfois de sacrées coïncidences. Depuis la rentrée, elle s’est liée d’amitié avec une petite fille de Grande Section qui s’appelle SELMA mais surtout Emma en second prénom aussi !  Étonnant cette similitude inversée ! Forcément quand on est petite ça crée des liens !

1er prénom validé ! 2ème prénom validé ! Affaire classée !

Ça c’était sans compter mes insomnies du 9ème mois. Quoi … c’est pas de notre faute… On serait carrément moins chiante aussi si on arrivait à dormir !

C’est donc posée la question du nom de famille !

Et oui quand t’es pas mariée… c’est ça de vivre dans le pêché !

Aucun doute sur le fait de donner le nom de famille de papa mais est-ce-que je rajoute le mien ?

2 prénoms, 2 noms de famille… Gros doute… Je me suis dis qu’à chaque fois qu’elle irait voter, elle me regarderait peut-être de travers avec ses prénoms et noms à rallonge !

Mais en même temps j’avais peur de me sentir un peu exclue moi aussi de cette famille…

Le bidon au bord de l’explosion, j’ai lâché prise… ce sera uniquement le nom de famille de papa.

Avec la crèche puis l’école, j’ai finalement pris l’habitude qu’on zappe mon vrai nom de famille pour m’appeler Madame xxxx comme Mamajolie et l’Homme.

D’ailleurs, je partage avec vous une petite information que j’ai eue plus tard, si tu n’es pas mariée et que tu ne donnes pas ton nom de famille à ton 1er enfant, tes autres enfants ne pourront pas l’avoir non plus. C’est une décision à prendre dès le 1er.

Du coup, tu m’épouses quand Chéri ?

Et vous racontez moi, qui a choisi le prénom ? Comment ? Un seul ou plusieurs prénoms ?  Un seul ou deux noms de famille ? J’ai hâte de vous lire…

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Tu peux me suivre « Maman a aussi un prénom » si tu le souhaites sur :

Facebook et Instagram (te reste plus qu’à cliquer dessus).

Un commentaire laissé ici sur le Blog fait toujours super plaisir ! ♥

 

« AVEC MA SOEUR… »

MA SŒUR

3 ans et 3 jours d’écart. Voilà ce qui nous sépare elle et moi. Car hormis l’âge, je crois que tout le reste nous uni.

Une partie de moi aurait adoré faire partie d’une grande fratrie, j’ai toujours trouvé ça trop classe de pouvoir dire « avec mes frères et sœurs ».

Ainsi va la vie… Moi je n’en ai qu’une mais j’ai hérité d’une perle.

Et des « avec ma sœur » j’en ai lâché des milliers

Toutes petites déjà, elle me vouait un amour limite maternel. Une douceur très approximative, ses bras toujours autour de moi, pas de doute, ce bébé tout joufflu au bord de l’asphyxie sur les photos c’est bien moi sur ses genoux.

Parce que nous avons partagé la même chambre toute notre enfance, elle était ma meilleure copine de jeux.

Puis est arrivée l’adolescence, les premiers copains et les premiers secrets. Les premières peines de cœur à apaiser aussi…

L’avantage quand tu as une grande sœur, c’est que tout va plus vite… Elle te prend sous son aile, te guide et t’amène avec elle.

Voilà donc l’heure des 1ères sorties, des 1ères boites, des 1ers voyages…

Après l’enfance et cette période d’adolescence, on aurait pu chacune prendre un peu de distance sauf que nous, on ne s’est pas arrêtées aux 1ères fois ! Notre complicité est si naturelle que nous avons fini par pratiquement tout organiser ensemble.

On s’est fait des amis aussi chacune de notre côté, qu’on s’est présentés !

« Les sisters » comme on nous appelait étaient toujours là ! On s’est éclatées dans les plus belles boites parisiennes, on a fait de la danse, nos anniversaires, du camping, la Tunisie, la Thaïlande ensemble ! Même le boulot ! Oui oui moi aussi j’ai bossé dans un cabinet d’Avocats à la sortie du Lycée.

On s’est toujours mutuellement protégées face aux autres, face au monde. Je pourrais en arriver aux mains si quelqu’un touchait à elle (et je crois bien qu’elle aussi). On a aussi éliminé tout risque de conflit potentiel, à commencer par les mecs ! Et oui parce qu’à l’époque quand t’es 2 filles avec seulement 3ans d’écart… forcément… donc exit les indécis qui repartaient bredouille !

Nos caractères se ressemblent un peu…mais peut-être pas tant que ça. Elle est plutôt calme et réservée, moi plutôt speed et fofolle. Son fils est comme elle, Mamajolie comme moi et devinez quoi…ils s’entendent à merveille !

Ce lien fraternel nous permet aussi de se connaitre par cœur, on s’autorise à se dire les choses franchement mais avec diplomatie, chacune connaissant par cœur le caractère et les réactions de l’autre.

« Avec ma sœur » j’ai des tonnes de souvenirs vécus et à venir !

Et puis derrière ces années bonheur, nous avons aussi eu des périodes plus sombres : des séparations compliquées, des galères de voiture, des problèmes d’argent ou même d’appartement. Et on s’est épaulées, quoi qu’il arrive.

Hier j’ai donc passé la journée chez ma sœur, parce que j’ai senti qu’elle avait besoin de moi, de ma présence, de mon soutien et aussi de mes gros bras ! J’y retournerai cette semaine encore, puis la semaine prochaine et cela chaque fois qu’elle n’osera pas me dire que ça ne va pas. Parce que je suis sa sœur et que justement je la connais par cœur.

Dans quelques jours, elle va m’offrir pour la 2ème fois un merveilleux cadeau, une petite nièce cette fois-ci et pour ça aussi c’est génial d’avoir une sœur !

 

Tu peux me suivre « Maman a aussi un prénom » si tu le souhaites sur :

Facebook et Instagram (te reste plus qu’à cliquer dessus).

Un commentaire laissé ici sur le Blog fait toujours super plaisir ! ♥